La lucarne d’Ariane programme, organise et met en place des événements culturels (concerts, pièces de théâtre, expositions, ateliers, projections, etc.) à Paris et en banlieue, en employant des personnes ayant été condamnées pénalement.

La lucarne d’Ariane est conventionnée ESUS (Entreprise solidaire d’utilité publique) et conventionnée SIAE (Structure d’insertion par l’Activité Economique) depuis 2020.

Nos engagements

  • Rendre à chacun son droit à la pratique et à la création artistique, à l’expression émotive et à la découverte culturelle
  • Permettre aux sortants de prisons un retour à la société, à la confiance en eux et en l’autre
  • Recréer les conditions d’un dialogue nouveaux entre la société et les anciens détenus en faveur d’une réconciliation sociale

Notre vision

  • Une société inclusive et ouverte à l’échange et à la coopération
  • Une société apaisée et plus sure
  • Une égalité d’accès à l’épanouissement professionnel
  • Une égalité d’accès à la création et à la pratique artistique

L’urgence d’agir en faveur de l’insertion des personnes placées sous main de justice

La sortie de détention à 63% de chance de conduire à une récidive si elle n’est pas accompagnée. La lucarne d’Ariane lutte contre les risques de récidive en rétablissant un droit à accéder à une vie professionnelle qui soit un véritable choix, en rendant à ces personnes la possibilité de découvrir des modes d’expression nouveaux, au travers de l’art et du spectacle et, enfin, en leur redonnant confiance en la possibilité de tisser des liens sociaux sincères et émancipateurs.

Il s’agit aussi de permettre aux personnes les plus éloignées de l’emploi et rencontrant les difficultés sociales les plus grandes, de bénéficier d’un retour à l’emploi pérenne. Les personnes ayant fait l’objet d’une condamnation pénale sont parmi les plus fragiles : personnes bénéficiaires du RSA ou des minimas sociaux, souvent sans logement, surreprésentation des problèmes de santé, rupture familiale, marginalisation sociale, etc.

Il est nécessaire de recréer, pour ces personnes, un désir de projet professionnel, de réalisation de soi, un sentiment d’utilité sociale et d’appartenance sociale. Ce que nous souhaitons, c’est que ce mouvement se fasse par la valorisation de l’échange et de la rencontre artistique.

L’accompagnement


Un accompagnement social complet

Un accompagnement socio-professionnel et psycho-social :

Réunions de groupe et réunion de suivi individuel, avec une équipe qualifiée (psychologue du travail et encadrant) pour l’élaboration d’un projet professionnel adapté aux besoins spécifiques et aux désirs professionnels de chacun. 

Un accompagnement aux démarches administratives et juridiques :

Une orientation vers des partenaires opérationnels au sujet de l’accès au droit, au logement, aux soins, à la lutte contre les addictions, etc.

La préparation de l ‘ « après » :

Un accompagnement au retour à l’emploi, une mise en relation avec des employeurs et des partenaires culturels et institutionnels, une sécurisation de la situation personnelle avant la sortie du dispositif


Une formation professionnelle adaptée et personnalisée

Un programme « Gestes et pratiques dans l’entreprises«  : Savoir être, apprentissage du travail en groupe et investissement personnel dans l’emploi, formation interne, gestes et postures dans l’entreprise, etc.

Un programme « Formation professionnelle » : formation aux métiers de l’administration, de la production, de la gestion, de la communication, de la technique son et lumière du spectacle.

Nos actions


La lucarne d’Ariane, une insertion « par » et « pour » la culture

Un accès à l’expression émotive et artistique :
Nous avons la conviction que l’accès à la création et à la pratique artistique peuvent être pour les personnes ayant fait l’objet d’une condamnation pénale un moyen de retrouver un équilibre, une stabilité, une confiance en l’avenir et en eux même, une intégrité surtout. Le spectacle vivant constitue ainsi une force de libération et un instrument de reconstruction.

La lucarne d’Ariane utilise la culture comme un outil au service d’une réappropriation de leur identité, de leur intégrité par ses salariés. Elle propose de faire de l’art un levier permettant de travailler à la régulation du rapport à l’autre, à la distanciation aux émotions violentes, aux excès du corps, à l’échange et à l’écoute, etc.


La lucarne d’Ariane, une réinsertion par la rencontre

Notre objectif : une réinsertion professionnelle qui soit avant tout sociale, qui passe par la rencontre avec le public, avec les bénévoles, avec les artistes, grâce à tout l’enrichissement que cette diversité apporte.

Nous croyons que l’art et le monde du spectacle peuvent permettre de renouer le dialogue entre la société et les anciens détenus, de se rencontrer autour d’émotions et de passions communes. C’est cet idéal d’un lien fort et puissant, d’un fil reliant les êtres entre eux, que nous voulons mettre en avant au sein de ce projet.

Nos valeurs

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Balances-1-1024x252.jpg

Partage, dialogue, échange

Nous souhaitons créer un lieu qui soit à l’image d’une conviction profonde selon laquelle notre société peut être un lieu de partage, d’apaisement, de découverte, mais aussi de cohésion. Nous avons la conviction que l’art et le monde du spectacle peuvent permettre de renouer le dialogue entre la société et les anciens détenus, de se rencontrer autour d’émotions et de passions communes.

La lucarne d’Ariane milite pour une société qui soit à l’image d’un lien social nouveau auquel nous croyons. Une société qui valorise les rencontres, le partage, l’échange, une société qui soit fruit de générosités, qui soit à la fois le terrain de l’ébullition d’idées nouvelles et celui de la création, qui permette à chacun de retrouver au fond de soi une conviction, une émotion, un mouvement vers la vie.


Egalité des droits

Les personnes sortant de prison font face à une offre professionnelle presque inexistante, exclusivement orientée vers certains secteurs déterminées. Elles doivent affronter des difficultés sociales, mais aussi le mépris, la marginalisation du reste de la société.

Nous voulons lutter contre cette déshumanisation en leur offrant un droit à accéder à une vie professionnelle qui soit un véritable choix, en leur donnant la possibilité de découvrir des modes d’expression nouveaux au travers de l’art et du spectacle et, enfin, en leur redonnant confiance en la possibilité de tisser des liens sociaux sincères et émancipateurs.


Libération de l’expression

L’art, le théâtre, la musique, la danse, sont autant de moyens d’expressions libérateurs qui donnent la possibilité d’extérioriser des maux et des souffrances, mais aussi de s’attacher à des passions, des valeurs, des objectifs nouveaux. Nous voulons valoriser par la parole et par l’art, l’expressions de nos sentiments profonds.


Pourquoi La lucarne d’Ariane ?

« La lucarne » est une fenêtre ouverte sur le ciel, vers la liberté.

Dans la mythologie grecque, « Ariane » guide Thésée grâce à un fil, vers la sortie du labyrinthe. L’idée du fil symbolise aussi celui du lien entre les hommes.