NOTRE HISTOIRE

LE CONSTAT

023A9271-1536x452 (1)
La nécessité de permettre un droit égal pour tous à l’épanouissement professionnel

Les personnes sortant de prison ou ayant fait l’objet d’une condamnation pénale font face à une offre professionnelle presque inexistante, exclusivement orientée vers certains secteurs déterminés. Elles doivent affronter des difficultés sociales, mais aussi le mépris, la marginalisation du reste de la société. Nous voulons lutter contre cette déshumanisation en leur rendant leur droit à accéder à une vie professionnelle qui soit un véritable choix, en leur donnant la possibilité de découvrir des modes d’expression nouveaux et en leur redonnant confiance en la possibilité de tisser des liens sociaux sincères et émancipateurs.

La culture comme levier pour renouer le dialogue au sein de la société

Il est aujourd’hui nécessaire d’agir pour rendre à ces personnes leur sentiment de citoyenneté, d’appartenance à une communauté, dans laquelle leur place et leur identité est valorisée, admise, écoutée. Il est nécessaire pour ces personnes de voir dans leurs vie un désir de projet professionnel, de réalisation de soi, mais aussi un sentiment d’utilité sociale et d’appartenance sociale. Ce que nous proposons, c’est que ce mouvement se fasse par la création et la rencontre artistique. L’art et le monde du spectacle peuvent permettre de renouer le dialogue au sein de la société, en créant une rencontre autour d’émotions artistiques partagées.

NOTRE HISTOIRE

2018 – Naissance de La lucarne d’Ariane

La lucarne d’Ariane est une association loi de 1901 qui a été créée en 2018 par 3 amies : Madeleine Boucher, Sarah Tokhi, sous l’impulsion de Lou-Isadora Anaya et dont l’objet est la réinsertion sociale et professionnelle de personnes placées sous main de justice par les métiers de la culture et du spectacle vivant. Elle met en place depuis 2018 une programmation itinérante et éclectique avec des concerts, du théâtre, des performances, des expositions, mais aussi des conférences débats ; une croyance en l’être humain et en la capacité de chacun à se réinventer.

2020 – Ouverture du Chantier d’Insertion

En décembre 2020, La lucarne d’Ariane ouvre un Atelier Chantier d’Insertion. Depuis, elle accompagne vers le retour à l’emploi durable, et dans un parcours de résilience des groupes de 7 salariés. L’équipe, composée désormais d’une Directrice, d’un encadrant technique régisseur général, d’une conseillère en insertion professionnelle, et de 7 salariés polyvalents dans les métiers de la production et de la technique du spectacle, programme et diffuse des spectacles (théâtre, danse, concerts, performances, etc) dans des lieux culturels franciliens partenaires.

La lucarne d’Ariane salarie, forme, accompagne vers l’emploi, vers la resocialisation et dans les démarches d’accès au logement, aux soins, au droit, à la culture, à l’épanouissement professionnel et intellectuel, et prépare au marché de l’emploi des personnes placées sous main de justice et rencontrant des difficultés particulières de retour à l’emploi.

 

 

NOS ENGAGEMENTS

  • Rendre à chacun son droit à la pratique et à la création artistique, à l’expression émotive et à la découverte culturelle
  • Rendre à chacun son droit à l’épanouissement professionnel
  • Permettre aux sortants de prison de se réapproprier la société, de reprendre confiance en eux et en l’autre
  • Recréer les conditions d’un dialogue nouveau, en faveur d’une réconciliation sociale

NOTRE VISION

  • Une société inclusive et ouverte à l’échange et à la coopération
  • Une société apaisée
  • Une égalité d’accès à l’épanouissement professionnel
  • Une égalité d’accès à la création et à la pratique artistique